Exposition Carlos Gardel ou le Tango Universel – Du 15 au 26 novembre – Ramonville (31)

Affiche de l'exposition Carlos Gardel à la Médiathèque de Ramonville du 15 au 26 novembre 2016
Affiche de l’exposition Carlos Gardel à la Médiathèque de Ramonville du 15 au 26 novembre 2016

Carlos Gardel, c’est d’abord une voix*, celle du plus grand chanteur de tango de tous les temps. C’est aussi une vie exceptionnelle pour un personnage devenu mythe.

Du troubadour au chanteur de tango, Carlos Gardel s’est imprégné de l’âme populaire de l’Argentine, pour mieux la célébrer, en attirant à lui des paroliers et des musiciens talentueux. Compositeur intuitif, il a su s’adapter aux évolutions de son époque : le microsillon, la radio puis le cinéma en diffusant la culture du tango en Amérique du Sud, en Europe et aux Etats-Unis. Créateur du « tango chanté », il a profondément transformé le tango en introduisant le drame et la théâtralité dans  son interprétation et lui a donné une dimension universelle.
Par cette exposition, Toulouse rend hommage à l’un de ses fils devenu « mythe éternel du Tango ».

*Depuis le 1er Septembre 2003, la voix de Carlos Gardel fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Du 15 au 26 novembre 2016 à la Médiathèque Simone de Beauvoir à Ramonville – Place Jean Jaurès – 05.61.73.51.56

Article de la Dépêche ici.

L’exposition Carlos Gardel ou le tango universel a été conçue dans le cadre du IIème festival Tangopostale en juillet 2010, sous le patronage de l’Academia Nacional del Tango de la République Argentine, en partenariat avec l’association Carlos Gardel de Toulouse, la Médiathèque José Cabanis de Toulouse, en association avec le Museo Carlos Gardel de Buenos Aires, le centre d’études gardéliens de Buenos Aires et avec le concours de nombreux experts internationaux, comme Jean Andreu et Georges Galopa (association Carlos Gardel) ainsi que les services Action Culturelle et Communication de la Bibliothèque de Toulouse.
Elle a mobilisé la totalité de la commission culture de Tangopostale pendant sept mois dont Jean-François Imbert (responsable de la commission culture), Max Combelles (responsable de l’exposition), Lucienne Guénard, Jean-Pierre Soula, Olivier Simonetti, France Dragon et Solange Bazely.

Publicités