Livre Fábricas de Músicas de Marina Cañardo

FÁBRICAS DE MÚSICAS. LES DEBUTS DE L’INDUSTRIE DISCOGRAPHIQUE EN ARGENTINE (1919-1930)
Gourmet Musical Ediciones. 320 pages.

Sur l’auteur : Marina Cañardo a un doctorat en “Musique et Musicologie du XXème siècle” à l’EHESS, París et en “Histoire et Théorie des Arts” à l’Université de Buenos Aires. Elle a étudié la flûte traversière et la composition. Elle travaille également pour la radio et écrit des programmes pour des concerts. Elle se présente régulièrement lors de congrès nationaux et internationaux en Argentine, en France, en Espagne et en 2017 au Japon. Ses travaux sont publiés dans de prestigieuses revues d’Amérique et d’Europe. Elle est également enseignante universitaire et fait partie d’équipes de recherche dans différentes universités. Elle est nommée en mai 2018 directrice du Musée Carlos Gardel à Buenos Aires.

Sur son livre : Les années 1920 assistèrent au premier boom de production discographique dans le monde entier. À Buenos Aires, la production de disques commença à l’époque par deux labels qui polarisaient le marché local: Victor et Nacional Odeon. Ce livre explique le développement de l’industrie du disque en Argentine et analyse plusieurs aspects de sa relation avec différents genres musicaux, en particulier le tango. Le lien avec d’autres médias comme le cinéma et la radio, mais surtout le fonctionnement  international de l’activité discographique favorisa la diffusion du tango et de la musique folklorique argentine à une vitesse inédite. En même temps, la commercialisation des disques de tango en France anticipa un modèle de circulation de biens culturelles hors leur contexte originaire que le dispositif de disque favorisa et dont l’expression ultime est la soi-disant world music. Par ailleurs, on analyse l’impact des changements technologiques dans l’exécution musicale. On enquête également sur les nouvelles conditions de travail des musiciens émergés avec la massification du disque, à la fois que sur la logique du star-system qui eut dans Carlos Gardel un des principaux représentants. Au-delà de la vie d’artistes célèbres et des particularités des différents styles et genres, ce livre permet de connaître l’histoire et le fonctionnement de la technologie et les aspects économiques, sociaux et esthétiques liés à la production et à la diffusion de l’art sonore essentiel pour comprendre la musique des 20ème et 21ème siècles.

Venue présenter en français son livre à l’Institut Cervantes de Toulouse le 31 mai 2018, quelques exemplaires du livre sont en vente au prix de 25 €. Si vous êtes intéressée, écrivez-moi par courriel ou achetez-le sur le site de Price Minister.

Et sinon, le livre est disponible à la consultation la bibliothèque de l’Institut Cervantes de Toulouse au 31 rue des Chalets. Tel. 05 61 62 00 68 Demander Javier.

Voici quelques articles de presse sur son livre :

Diego Fischerman (Página 12): « C’est un livre excellent. Je l’ai beaucoup apprécié et c’est pour moi désormais un livre indispensable. Félicitations.“

Voici quelques liens avec des articles en espagnol :
https://anoticiarte.com.ar/fabricas-de-musicas-el-libro-de-la-dra-marina-canardo-entrevistamos-a-su-autora/
“Cuando la música se hizo industria”, Santiago Giordano, Página 12
“Arqueología de la audición”, Sergio Pujol, La Agenda Revista del Gobierno de Buenos Aires
“La música grabada en los años locos”, Víctor Hugo Ghitta, La Nación
http://desmenuzartemejor.blogspot.com/2018/04/fabricas-de-musicas.html
https://www.baenegocios.com/edicion-impresa/Reproductor-de-sonido–fabrica-de-musica-20180111-0077.html

Et sa rubrique dans l’émission de radio“Ayer, hoy era mañana“ avec Ignacio Varchausky du 10 août 2017, 10 novembre 2017, 13 mars 2018 , du 12 juin 2018

 

 

Marina Cañardo présente son livre Fábricas de Músicas à l'Institut Cervantès le 31 mai 2018 © Julio Navarro
Marina Cañardo présente son livre Fábricas de Músicas à l’Institut Cervantès le 31 mai 2018 © Julio Navarro
Marina Cañardo (© MC Dani)
Marina Cañardo (© MC Dani)
Publicités