Projection et Débat Un disparo en la noche II d’A. Diez – Jeudi 11 août à 14h30 – Milonga del Angel – Nîmes

UN DISPARO EN LA NOCHE II d’Alejandro Diez (2019) – 90′ vient de remporter le prix du meilleur réalisateur de documentaire au Festival de Montgomery !

Un nouvel âge d’or du tango ou une nouvelle époque où le tango insiste et résiste ? On entend les tirs dans la nuit; ce sont les compositeurs, auteurs, arrangeurs, chanteurs, instrumentistes, poètes… Enfin les travailleurs qui élèvent la voix face au néant, face au vide que ce nouveau monde propose à l’art. A eux et à ceux qui se taisent, à eux et à ceux qui nient, à eux et à ceux qui n’écoutent pas.

En des temps où la pub dirige et où on s’est habitué à ce qui brille, un groupe de musiciens, chanteurs et compositeurs de tango, décident d’aller au plus urgent une fois de plus : ainsi naît à Buenos Aires  « Un Disparo en la Noche. Volume 2 », par l’Orquesta Típica Julián Peralta.

De l’enregistrement de ce disque, se construit un second documentaire qui dans ce cas, approfondit le regard sur les protagonistes du genre. Le développement notables des expressions tangueras d’aujourd’hui, permet de documenter le microcosme de chaque artiste qui font partie de cette production. Enregistré et filmé dans les rues, les quartiers et la banlieue de ce grand Buenos Aires. Montage extrêmement dynamique !

Ça déménage donc et prouve que le tango n’est pas mort et est bien vivant. Ici, pas de danse que de la musique, du chant et la revendication des jeunes à s’approprier le genre !

Sous-titrage en français : Sophie Besançon grâce au Festival Tangopostale de Toulouse, Festival Artetango d’Albi et l’association TempoTango de Caen.

Visionnez la bande-annonce !

La projection a lieu le jeudi 11 août à 14h30 à la Milonga del Angel à Nîmes dans le cadre du Festival de Tango à Nîmes.
Solange Bazely assurera la présentation du film et un débat après le film sur le retour de l’âge d’or du tango !

Flor de Tango – Vendredi 10 juin à 19h Mulhouse

Spectacle Lecture

Lili Terrana et Solange Bazely

Vendredi 10 juin // de 19h à 20h30

Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse

avec la participation de Pablo Gignoli (bandonéon, guitare) et d’Hélène Hardouin

Le Scopitounes de Lili Terrana

Posé pour l’occasion au creux du bucolique Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse, Le Scopitounes (dans sa version tango pour le festival) est une sorte de jukebox grandeur nature, tout en bois, qui marie avec sensibilité dessin et musique. Lili Terrana, couteau suisse de l’illustration, joue avec les formes et les couleurs, tandis que Solange Bazely vous conte en français et en espagnol les fleurs dans les paroles des tangos. Une expérience unique et intime pour une poignée de spectateurs, qui dure le temps d’une chanson et se termine par un cadeau surprise…

Et pendant ce temps, dans un transat*, le bandonéon de Pablo Gignoli vous fera voyager entre nature et imaginaire. Un moment tout en douceur et en poésie, à savourer sans modération.

Lili Terrana : illustratrice
Solange Bazely : lecture
Hélène Hardouin : comédienne
Pablo Gignoli : bandonéon

*Un grand merci au Chat’Pître Cie pour le prêt des transats (scénographie du spectacle, créé en 2015 « Il faudra s’allonger sur le macadam (ou pas)… pour y sentir la cruauté du monde »).

Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse
111, av. de la 1ère Division Blindée
68100 Mulhouse

Prévente : 10€ (+ frais )
Caisse du soir : 12€ (jauge limitée)

Plus ici.

Projection et Débat Un disparo en la noche II d’A. Diez – Lundi 23 mai à 20h – Cinéma Le Diagonal – Montpellier

UN DISPARO EN LA NOCHE II d’Alejandro Diez (2019) – 90′ vient de remporter le prix du meilleur réalisateur de documentaire au Festival de Montgomery !

Un nouvel âge d’or du tango ou une nouvelle époque où le tango insiste et résiste ? On entend les tirs dans la nuit; ce sont les compositeurs, auteurs, arrangeurs, chanteurs, instrumentistes, poètes… Enfin les travailleurs qui élèvent la voix face au néant, face au vide que ce nouveau monde propose à l’art. A eux et à ceux qui se taisent, à eux et à ceux qui nient, à eux et à ceux qui n’écoutent pas.

En des temps où la pub dirige et où on s’est habitué à ce qui brille, un groupe de musiciens, chanteurs et compositeurs de tango, décident d’aller au plus urgent une fois de plus : ainsi naît à Buenos Aires  « Un Disparo en la Noche. Volume 2 », par l’Orquesta Típica Julián Peralta.

De l’enregistrement de ce disque, se construit un second documentaire qui dans ce cas, approfondit le regard sur les protagonistes du genre. Le développement notables des expressions tangueras d’aujourd’hui, permet de documenter le microcosme de chaque artiste qui font partie de cette production. Enregistré et filmé dans les rues, les quartiers et la banlieue de ce grand Buenos Aires. Montage extrêmement dynamique !

Ça déménage donc et prouve que le tango n’est pas mort et est bien vivant. Ici, pas de danse que de la musique, du chant et la revendication des jeunes à s’approprier le genre !

Sous-titrage en français : Sophie Besançon grâce au Festival Tangopostale de Toulouse, Festival Artetango d’Albi et l’association TempoTango de Caen.

Visionnez la bande-annonce !

La projection a lieu le lundi 23 mai à 20h au cinéma Le Diagonal à Montpellier (à deux pas de la Place de la Comédie) dans le cadre du Festival TangOsud.
Solange Bazely assurera la présentation du film et un débat après le film sur le retour de l’âge d’or du tango !