Rencontre et Lecture L’Argentina de Marc Bélit – 21 septembre à 11h – Vic en Bigorre

Rencontre-lecture de « L’Argentina », le dernier roman de Marc Bélit (Editions Atlantica).
Avec la participation de Solange Bazely, lectrice à voix haute et passionnée de tango.
Marc Bélit a créé Le Parvis, à Tarbes, Scène nationale qu’il dirige depuis plus de trente ans. Également fondateur et animateur du Parvis espace culturel de Pau, actuel président de l’Académie du Béarn, il a fait du théâtre et de l’action culturelle ses priorités.
Il est l’auteur de nombreux livres dont, aux éditions Séguier, « Le malaise de la culture » (Prix de l’Académie des sciences morales et Politiques, 2006) et « Le spectacle au cœur. Mémoires d’un directeur de théâtre » (2015).
Après la publication de ses chroniques sur la vie culturelle en France (« Sur le moment », Cairn, 2018), Marc Bélit revient au genre du roman qu’il avait abordé avec « Le philosophe amoureux » (Odile Jacob, 2013).
Solange Bazely met le pied dans l’univers du tango argentin dès 1992, avec une curiosité tous azimuts : elle danse, écrit, rencontre, écoute, voyage, lit, chante, raconte… Passionnée de poésie et de littérature argentine, elle se lance dans la lecture à voix haute de ses auteurs préférés. Depuis 2015, elle se produit à l’Institut Cervantès, en librairie, mais aussi à la Maison de l’Amérique latine, dans des festivals, etc.
On l’appelait « Alicia l’Argentina » lorsqu’elle est réapparue au grand hôtel du Palais à Biarritz à la fin du siècle dernier, tentant de mettre fin à ses jours. On disait qu’elle avait été une grande actrice dans son pays, révélée toute jeune par Louis Jouvet lors de sa légendaire tournée en Amérique latine, mais aussi chanteuse de tangos.
Mais pourquoi a-t-elle quitté Buenos Aires alors qu’elle y menait grand train et avait épousé un célèbre joueur de polo ? Pourquoi Paris dans le milieu théâtral Argentin des années soixante-dix puis Biarritz ? Quel est le mystère de cette femme qui a choisi le théâtre pour rester en vie alors même que la dictature de la junte militaire fait basculer son destin ?Marc Bélit nous entraîne dans une quête et un double voyage, à la fois biographie inventée d’une artiste imaginaire et plongée dans l’atmosphère des romans de Sábato ou de Borgès où le réel vacille et l’imaginaire se superpose, faisant de la vie rêvée, une vie plus vivante encore que la vie réelle.

Publicités

Lecture Polars du cône Sud – Dimanche 6 Octobre – Manding’art – Toulouse

Dans le cadre du Festival Polars du Sud, dimanche 6 octobre à 18h30 : Polars du Cône Sud

Lecture d’extraits de romans d’auteurs chiliens, argentins et uruguayens, Boris Quercia, Ernesto Mallo, Carlos Salem et Pablo Casacuberta par Solange Bazely

dont deux des romans qui participent au Prix Violeta Negra : Ernesto Mallo : La conspiration des médiocres (Rivages) – traduit de l’espagnol (Argentine) par Olivier Hamilton et Boris Quercia : La légende de Santiago (Asphalte) – traduction de l’espagnol (Chili) par Isabel Siklodi et trois invités de cette édition de Polars du Sud : Boris Quercia, Ernesto Mallo et Carlos Salem.

au Manding’art – 1 bis rue du Docteur Paul Pujos – Toulouse (Bonnefoy)

Entrée min : 5 €.

Dîner possible après la lecture uniquement sur réservation au 06 85 53 51 33

Bus L9, arrêt Arago

 

L’Argentina de Marc Bélit – Lundi 25 novembre à 19h – Maison de l’Amérique Latine – Paris

Rencontre-lecture de « L’Argentina », le dernier roman de Marc Bélit (Editions Atlantica).
Avec la participation de Solange Bazely.
Marc Bélit a créé Le Parvis, à Tarbes, Scène nationale qu’il dirige depuis plus de trente ans. Également fondateur et animateur du Parvis espace culturel de Pau, actuel président de l’Académie du Béarn, il a fait du théâtre et de l’action culturelle ses priorités.
Il est l’auteur de nombreux livres dont, aux éditions Séguier, « Le malaise de la culture » (Prix de l’Académie des sciences morales et Politiques, 2006) et « Le spectacle au cœur. Mémoires d’un directeur de théâtre » (2015).
Après la publication de ses chroniques sur la vie culturelle en France (« Sur le moment », Cairn, 2018), Marc Bélit revient au genre du roman qu’il avait abordé avec « Le philosophe amoureux » (Odile Jacob, 2013).
Solange Bazely met le pied dans l’univers du tango argentin dès 1992, avec une curiosité tous azimuts : elle danse, écrit, rencontre, écoute, voyage, lit, chante, raconte… Passionnée de poésie et de littérature argentine, elle se lance dans la lecture à voix haute de ses auteurs préférés. Depuis 2015, elle se produit à l’Institut Cervantès, en librairie, mais aussi à la Maison de l’Amérique latine, dans des festivals, etc.
On l’appelait « Alicia l’Argentina » lorsqu’elle est réapparue au grand hôtel du Palais à Biarritz à la fin du siècle dernier, tentant de mettre fin à ses jours. On disait qu’elle avait été une grande actrice dans son pays, révélée toute jeune par Louis Jouvet lors de sa légendaire tournée en Amérique latine, mais aussi chanteuse de tangos.
Mais pourquoi a-t-elle quitté Buenos Aires alors qu’elle y menait grand train et avait épousé un célèbre joueur de polo ? Pourquoi Paris dans le milieu théâtral Argentin des années soixante-dix puis Biarritz ? Quel est le mystère de cette femme qui a choisi le théâtre pour rester en vie alors même que la dictature de la junte militaire fait basculer son destin ?Marc Bélit nous entraîne dans une quête et un double voyage, à la fois biographie inventée d’une artiste imaginaire et plongée dans l’atmosphère des romans de Sábato ou de Borgès où le réel vacille et l’imaginaire se superpose, faisant de la vie rêvée, une vie plus vivante encore que la vie réelle.

Dédicace prévue avec Marc Bélit, après la présentation par l’auteur et la lecture par Solange Bazely.

Lecture Immersion dans le monde d’une tanguera – Dimanche 1er décembre – Manding’art – Toulouse

2ème RDV de notre 2ème saison, dimanche 1er décembre à 18h30 :

A travers ce fantasme du couple de danseurs de tango, voyons comment trois auteurs ont abordé cette figure à deux dont les réalités se déclinent à l’infini, de la fusion idéale au déchirement sourd en passant par l’humour ou l’autodérision.

Solange Bazely a pioché plusieurs extraits de nouvelles et de romans, piochés dans la littérature, autour des danseurs de tango dans la fiction. Durée : 45’.

Un échange avec le public est prévu à l’issue de la lecture.

Manding’art – 1 bis rue du Docteur Paul Pujos – Toulouse (Bonnefoy)

Entrée min : 5 €.

Dîner possible après la lecture uniquement sur réservation au 06 85 53 51 33

Bus L9, arrêt Arago

Nuit de la lecture Martín Fierro – Dimanche 19 janvier 2020 – Manding’art – Toulouse

Dans le cadre de la Nuit de la Lecture, dimanche 19 janvier 2020 de 19h à Minuit :

Lecture du Martín Fierro en collaboration avec Tangopostale avec pauses musicales.

Vente du livre dans sa traduction française.

au Manding’art – 1 bis rue du Docteur Paul Pujos – Toulouse (Bonnefoy)

Entrée min : 5 €.

Repas possible sur réservation : 06 85 53 51 33 ou lafourchette.com.

Bus L9, arrêt Arago

 

Cabaret Poétique miniature – Dimanche 24 mai – Manding’art, Toulouse

Pour ce nouveau rendez-vous culturel, nous vous proposons le Cabaret poétique miniature avec Mara de Patagonie (contes et chant), Jean-Luc Massol (guitare, flûte, piano et sifflement), Solange Bazely (lectures à voix haute et chant) et Pascal Azam (violon et fantaisies).

Accueil du public dès 18h – PAF : 8 €. Début du spectacle à 18h30 :

Cabaret poétique miniature : Des histoires contées, lues et chantées, en français et en espagnol d’Argentine dans un va et vient poétique, drôle et convivial. Du tango mais aussi des contes et des textes de Mario Benedetti, Eduardo Galeano, Raymond Devos et Boby Lapointe…

A partir de 20h, repas possible uniquement sur réservation auprès de Valentin au 06 85 53 51 33

Vente de la revue Tinta Roja et du Martín Fierro en français.

Manding’art – 1 bis, rue du Docteur Paul Pujos à Toulouse – Quartier Bonnefoy

Bus L9, arrêt Arago