Partitions Osvaldo Tarantino Solo Piano Tangos en Vivo transcrits par Xavier Gainche

Transcriptions Xavier Gainche – Préface de Diego Schissi et Nicolas Ledesma

Préface de Nicolas Ledesma et Diego Schissi, pianistes
“Comme musicien, il était archi doué, il jouait de plusieurs instruments, il était arrangeur et compositeur de quelques perles du tango. Son piano était un éventail de couleurs et de phrasés avec une délicatesse extrême notamment pour chanter la mélodie. Pour moi Taranta* était un oiseau. Je félicite Xavier Gainche pour cet excellent travail minutieux de transcriptions de ces tangos exactement de la façon dont il les interprétait. Je recommande ce livre pour ceux qui souhaitent connaître le tango plus en profondeur.” Nicolás Ledesma (*Taranta : surnom affectueux pour Osvaldo Tarantino).

« Ce travail de passer de l’écoute des interprétations à la notation musicale était un matériel indispensable mais en même temps, une tâche presque impossible. […] Nous rêvions tous de le voir écrit pour pouvoir intérioriser ce miracle des concerts de mai 1991 au Teatro San Martín. Quelqu’un, à un moment donné, devait le faire au bénéfice de tous. » Diego Schissi

OSVALDO TARANTINO – SOLO PIANO, TANGOS EN VIVO. VOL. 1

C’est un livre de transcriptions avec 10 partitions de piano tango tirées du disque homonyme enregistré au Teatro San Martín en 1991, à Buenos Aires, Argentine.

Ce volume contient les tangos suivants :
1.Boedo (Julio de Caro/Dante A. Linyera)
2.Pablo (José Martinez)
3.Pequeña (Osmar Maderna/Homero Espósito)
4.Flores Negras (Francisco De Caro/Mario César Gomila) 5.El último café (Héctor Stamponi/Cátulo Castillo)
6.Los Mareados (Juan Carlos Cobián/Enrique Cadícamo) 7.Adios Nonino (Astor Piazzolla)
8.Griseta (Enrique Delfino/José Gonzalez Castillo) 9.Milonguero viejo (Carlos Di Sarli)
10.Organito de la tarde (Cátulo Castillo/José Gonzalez Castillo)

Osvaldo Tarantino (1927-1991)
Considéré comme l’un des meilleurs pianistes de l’histoire du tango, il fut un grand admirateur de pianistes comme Francisco De Caro, Orlando Goñi ou Horacio Salgán, mais également de pianistes de jazz comme Art Tatum et Oscar Peterson entre autres, ce qui contribua à en faire un pianiste unique, imprégnés des deux genres. Tout au long de sa longue carrière, on a pu l’entendre auprès de Pedro Maffia, Héctor Varela, Roberto Caló, Alfredo Gobbi, Raul Garello et même dans le “Conjunto 9” d’Astor Piazzolla en 1972. Il a créé son propre orchestre typique avec lequel il accompagna des chanteurs de renom comme Edmundo Rivero et Jorge Sobral. Ensuite, près de la fin de sa carrière, on a pu l’entendre aux côtés de Roberto Goyeneche et Horacio Ferrer. Malheureusement, il reste peu d’enregistrements de ces collaborations.
“Solo piano, Tangos en vivo” constitue un des rares témoignages de cette impressionnante trajectoire. Enregistré pendant deux concerts les 8 et 9 mai 1991 au Teatro San Martín de Buenos Aires, Osvaldo Tarantino concrétise une écriture instantanée, une improvisation qui ne perd jamais la mélodie ni le swing tanguero. “Taranta” démontre dans ces deux concerts, une agilité, une rapidité de réflexion incroyable, une sensibilité et une musicalité exceptionnelles.

Ce disque m’a toujours impressionné, m’a motivé à réalisé ces transcriptions, non pas pour figer sa musique, ce qu’il n’aurait pas aimé faire, mais pour aider chacun de nous, pianistes, musiciens, à comprendre ses outils, ses trucs. L’idée de ce matériel est qu’il serve de base et d’inspiration à l’heure d’arranger ou de composer un thème.

Je conseille fortement l’écoute du disque et de l’avoir à proximité au moment d’étudier les partitions, pour que chacun puisse en faire sa propre appréciation/interprétation de ce qu’il écoute et lit. Ces transcriptions ne prétendent pas être une vérité, mais bien une contribution qui permette) chacun de construire sa propre vision.

Xavier Gainche

X. Gainche a commencé ses études de musique à l’adolescence à Saint-Brieuc, en Bretagne où il est né. A 18 ans, il déménage à Toulouse, la ville de Gardel, pour approfondir ses études de jazz à l’Université Toulouse Le Mirail et au conservatoire de la ville. Il a joué sur les prestigieuses scènes de Jazz in Marciac, un des festivals de jazz les plus importants en Europe et à Paris, réalisant des tournées en Allemagne, Maroc et dans toute la France. En 2011, il découvre le tango grâce à Fernando Maguna et Roger Helou qui le guideront dans l’apprentissage du genre. Après de nombreux concerts et milongas, avec différentes formations, Xavier voyage pour la première fois en 2016 pour finalement s’y installer en 2017 et poursuivre sa quête dans ce nouvel univers.Il a eu la chance d’étudier avec Nicolás Ledesma et en 2019 il entre dans l’Orquesta Escuela de Tango Emilio Balcarce dirigé par de grandes références du tango et maestros comme Víctor Lavallén, Ramiro Boero, Guillermo Rubino et Adrián Enríquez. Cette fabuleuse expérience le mène à jouer au Teatro Colón dans le cadre de l’hommage à ASTOR PIAZZOLLA, pour les 100 ans de sa naissance, en mars 2021.Il a étudié l’arrangement et la composition avec Diego Schissi et formé son propre quintet avec ses compositions.Le tango et le jazz, ces deux genres si chers à Xavier, l’ont amené à découvrir ces fameux enregistrements de Tarantino. Profitant de la pandémie en 2020, pour faire ce travail de transcriptions pour laisser un témoignage écrit de ces deux nuits magiques.