Bandonéon sans frontières

Bandonéon sans frontières est le titre d’un prochain livre sur le bandonéon écrit par Solange Bazely avec des photographies d’Olivier Elissalt.

Il était temps de consacrer un livre à cet instrument insolite, au son envoûtant, qui n’en finit pas de déchaîner les passions et d’effacer les frontières en ouvrant son soufflet à toutes les musiques du monde.

S’il est bien né, à la fin du XIXème siècle en Allemagne, pour enjouer les fêtes populaires, c’est en descendant d’un bateau rempli de marins et d’immigrants européens, aux abords du port de Buenos Aires et de Montevideo, que son destin en est bouleversé. Il se mêle à une des premières cultures urbaines, le tango alors naissant et lui donne toute sa saveur en en devenant son symbole identitaire, vibrant et vivant.

À l’heure où sa fabrication – qui avait cessé depuis la fin de la 2ème Guerre Mondiale en Allemagne – reprend grâce à la volonté farouche de facteurs passionnés, le désir et la légitimité d’un livre consacré à cet étonnant instrument n’en devenait que plus évident, voire impérieux.

En Argentine, le bandonéon a, depuis 2004, son jour le 11 juillet (naissance d’Anibal Troilo) et depuis novembre 2009, il a été déclaré patrimoine culturel national donc protégé par une loi (qui n’est pas appliquée) !

Par un travail jamais entrepris jusqu’à présent qui a mené Solange Bazely de Rotterdam à Buenos Aires en passant par Carlsfeld et Paris, par des textes qui re-situent les contextes et restituent les rencontres, ce livre se partage entre documents et portraits dans l’intimité de ceux qui le fabriquent, le restaurent, l’accordent, le jouent, l’étudient, l’écoutent, l’enseignent, le respirent, bref à ceux qui lui consacrent leur vie… toutes musiques, disciplines et pays confondus.

Grâce aux photos d’Olivier Elissalt, ce beau-livre à l’approche originale, nous fait découvrir quantité de facettes de cet instrument-voyageur qui bénéficie à la fois d’une aura universelle et d’une méconnaissance. Surprenant et dépaysant !

De cette rencontre amicale naît une complicité artistique pour consacrer ce livre généreux — avec ses yeux à lui et ses mots à elle — au mystérieux bandonéon. Ils vont à la rencontre de cet attachant instrument aux sonorités mi-angéliques, mi-diaboliques, dans ses larges coulisses, au moment où il s’ouvre, bien au delà des frontières musicales et géographiques, touchant là à l’universalité et à l’imaginaire sonore.

Pour l’instant, vous pouvez vous rendre sur le blog et d’ici quelques mois, un site existera quand le livre sera sous presse…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités