Mirada de Mujer : Las letristas del Siglo XXI

Mirada de mujer : las letristas del Siglo XXI (Tango y canción rioplatense) est une compilation attendue et nécessaire, réalisée par l’auteure et éditrice Vanina Steiner.

Ce livre réunit le travail de 36 parolières qui écrivent le tango actuel en nous présentant une biographie et deux textes de chacune, avec un QR code permettant de renvoyer à des enregistrements audios ou vidéos de certains thèmes, pour ainsi les écouter et/ou les visualiser.
Le prologue a été écrit par la sociologue Celeste Viedma et une étude préliminaire de la professeure de Lettres Cintia Trigo.
Ce livre est le deuxième recueil de la Collection Tinta Roja Ediciones – Del Sur Siglo XXI publiée par la revue de tango Tinta Roja et Contemporánea Ediciones, il rassemble des écrits de paroliers, poètes et compositeurs de tango. Sorti fin 2019 en Argentine.

Ce livre, en espagnol, est déjà disponible à la vente en France sur ce site ou en me contactant si vous êtes sur Toulouse et éviter ainsi les frais de port et d’envoi (6 €), par email. Vous pouvez désormais acheter ce livre en PDF.

Voici l’article paru dans le n° 119 de mai/juin 2020 de La Salida :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez écouter la traduction en français de 8 de ces paroles de tango par Alberto Epstein et Solange Bazely en mars et avril 2020 :

Pendeja de Cintia Trigo et la vidéo ici – Ecoutez une émission de radio avec Cintia Trigo

Milonga del Borde de Victoria di Raimondoet la vidéo ici.

La viajera de Victoria di Raimondo et la vidéo ici.

Ni una menos de Veronica Bellini et la vidéo ici.

El espejo y yo de Vanina Steiner

Lunas Rojas de Monica Fazzini

El derrumbe de Natalí di Vincenzo

Soy de Marcela Bublik et la vidéo ici.

 

Voici trois articles parus dans la presse argentine  : Pagina 12 du 23 décembre 2019 et du 3 mars 2020 et Tiempo le 5 mai 2020.

Et deux émissions de radio, clics tangueros et Queda la palabra », de Guillermo Quiroga por Radio Gráfica FM 89.3.

Ce livre a été présenté le Mardi 23 juin à 19h par l’Institut Cervantès à Toulouse, via Zoom, en espagnol